Le Projet D'Accueil

Qu'est-ce qu'un projet d'accueil ?

La création de ce document permet à l'assistant maternel de réfléchir à sa façon de travailler : comment conçoit-il le moment de la sieste, du repas, de l'accueil? Quels moments de jeux propose-t-il? Comment accueille-t-il l'enfant et sa famille?

Le projet d'accueil est un document écrit sur lequel figurent toutes ces réflexions ; il explique aux familles comment l'enfant va être accueilli, ce qu'il va faire chez son assistant maternel, quelles relations vont exister entre l'assistant maternel et les parents de l'enfant.

C'est un support qui permet aux parents de mieux connaître la personne à qui ils ont confié leur enfant. Il montre que l'assistant maternel ne fait pas les choses par hasard, qu'il a réfléchi à sa pratique. Il peut relater une journée-type, parler du respect de la culture de l'enfant, de son rythme de sommeil, de la période d'acquisition de la propreté: il relate LES REGLES DU JEU avec des points négociables et d'autres non négociables.

Projet d’accueil (réflexion)

L’outil :

L’objectif est de se présenter, de donner des pistes de discussion lors du premier entretien. Il présente la façon de travailler, peut rassurer les parents. Il est la preuve que le travail des assistants maternels est réfléchi, qu’il s’agit de professionnels ; il permet aux professionnels de se sentir plus à l’aise et d’être au point. Il est utile pour les parents qui sont rassurés ; pour les assistants maternels qui font le point sur leur façon de travailler savent se justifier parfois auprès des parents, les rassurer, et ce dans l’intérêt de l’enfant.

Les points abordés :

L’embauche : y aura-t-il une visite de votre logement dès le premier entretien ? Quels documents allez-vous fournir ? De quoi allez-vous parler ? Quelles sont vos attentes lors de cet entretien ? Quelles informations souhaitez-vous donner ? Quelles pièces seront montrées ? Il est important de garder une distance : par exemple il est proposé de ne pas montrer sa chambre sauf si les enfants sont amenés à y dormir.

Les relations parents/assistants maternels : quel est votre rôle auprès des parents ? Comment envisagez-vous la relation avec eux ?

Exemples donnés par des assistants maternels : certains professionnels ne mettent pas de messagerie à leur téléphone pour éviter de ne pas entendre le message et de ne pas avoir l’information. Le vouvoiement crée la distance ; il est donc important de l’utiliser.

Le repas : quels menus avez-vous l’habitude de proposer ? Déroulement du repas ? Ambiance ?

Le sommeil : la sieste est-elle obligatoire ? Comment se passe l’endormissement ? Lieu de repos, déroulement, ambiance, position, matériel utilisé… ?

La période d’adaptation : déroulement, objectif, pour qui ? Comment est-elle envisagée ?

Pour certains assistants maternels elle est obligatoire (sauf urgence, encore qu’il peut être possible de se voir un petit peu pendant le week-end précédant le jour de garde parfois). Elle est utile pour l’enfant, sa famille mais également pour l’assistant maternel qui apprend à connaître l’enfant, et pour les enfants déjà accueillis, ainsi que pour les propres enfants du professionnel. Alors, comment la mettre en place ? Certains profitent que la maman ait besoin de prendre des rendez-vous. Le moment de la journée doit être pensé : pendant le repas le professionnel est moins disponible ; si l’enfant est fatigué, il ne profitera pas de ce moment. Le mot d’ordre est « adaptation » : il faut s’adapter à l’enfant et à sa famille. Certains donnent le premier biberon en présence des parents pour que ceux-ci leur fassent part des habitudes de l’enfant : comment est-il porté ? Quelle est la température du biberon ? D’autres se sentiraient mal à l’aise de donner le repas en présence des parents de peur d’être jugés; mais dans ce cas, il convient d’en discuter avec la famille, de lui faire part de votre malaise afin que l’objectif d’une telle pratique soit bien clair : il s’agit de prendre en charge l’enfant et non d’être jugé par les parents.

Attention, ce n’est pas parce que le bébé s’exprime moins bruyamment qu’un enfant plus grand, parfois, que son angoisse de séparation n’est pas présente. Il s’exprime différemment : il dort davantage pour se réfugier dans le sommeil et ne pas se confronter à la réalité, il dort moins car l’angoisse est trop forte, il est constipé ou au contraire a la diarrhée, il mange moins ou au contraire se « remplit » comme pour combler un vide, il ferme les yeux, fuit du regard… Le bébé s’exprime par le corps : il nous dit des choses.

L’accueil : le matin à l’arrivée et le soir au départ. Qui gère l’enfant ? Attitude adoptée ? Quelle position adopter ? Faut-il intervenir lorsque les parents sont présents ? A quel moment ? De quelle façon ? Ne pas intervenir, c’est laisser le parent dans son éventuel échec ; intervenir c’est de toute façon lui renvoyer un échec puisque vous lui venez en aide… Ce sujet mérite lui aussi d’être discuté avec les familles.

Acquisition de la propreté : attitude de l’assistant maternel, quand ? Comment ?

Le moment du change : déroulement, comment ? Quand ? Ambiance, lieu…

L’hygiène : lavage des mains ? Des dents ? Quand, comment, pourquoi ? Et s’il se salit ?

Développement moteur : attitude

Éveil, jeu : quand, comment, quoi ? Allez-vous au Relais Assistants Maternels ? Jeux, promenades, sorties, collectivité ? Télévision, jeux vidéo ?

Autonomie, règles, autorité : place de l’assistant maternel, règles chez l’assistant maternel, l’enfant à le droit de.., n’a pas le droit de… y a-t-il des choses négociables ? Selon l’âge ? Votre conception de la punition : oui, non, quand, comment, pourquoi ? Votre conception de la politesse ? Les moments affectifs…

Assistant maternel : comment les enfants vous appellent-ils ? Et les parents ? Ceci est propre à chacun et touche à un aspect intime. Certains se font appeler « Nanou » ou « Nounou » à la fois par les enfants et les parents (qui vouvoieront tout de même l’assistant maternel) ; d’autres se sentent dévalorisés par un tel surnom de la part des parents employeurs et préfèrent se faire appeler par leur prénom. D’autres enfin ne souhaitent pas être appelés « tata », considérant que les tatas sont les sœurs du père et de la mère et donc qu’il y a un lien de parenté.

Outils utilisés : tenez-vous un journal ? Un cahier, un blog ? Prenez-vous des photos ?

Objectifs : quels sont vos objectifs ? Qu’apportez-vous à l’enfant chez VOUS ? Quelles sont vos valeurs éducatives ?

Journée type : description

Votre parcours : vos formations, vos expériences, vos activités, ce que vous aimez, la formation continue

Votre famille : place, ce que vous souhaitez partager

Les animaux : place, gestion, + et – pour l’enfant

Matériel et jeux utilisés chez vous

Doudou et tétine : comment ? Quand ? Pourquoi ? Place ?

Sorties, habitudes : Relais Assistants Maternels, bibliothèque, promenades, forêt, marché, ferme…

Alimentation : repas, lait maternel, biberon…

 

Bien d’autres sujets restent à évoquer, à réfléchir et ce projet est le votre ; il sera donc bien différent d’un assistant maternel à un autre.

×